feature

Le luxe ne se mesure pas seulement au prix

Sur demande d'une de mes futures mariées 2017, me voici partie en quête de LA robe tant rêvée. 

Il s'avère que le modèle est issue de la collection d'une créatrice connue sur le marché des robes de mariées. Son showroom est établit dans un quartier huppé de la capitale parisienne. A priori, cela devrait être rassurant et aisé d'avoir une personne qui puisse prendre date pour un rendez-vous." Simple comme bonjour non ?! " Pas si sûr ...

J'appelle donc le mercredi en début d'aprés-midi, pour connaître les conditions et les délais pour les essayages. Première nouvelle, ces derniers ne peuvent se faire qu'en après-midi, pas pratique mais soit, nous nous y conformons. Je prends attache auprés de ma cliente afin d'échanger avec elle sur l'organisation et ce qui lui conviendrait le mieux.

Je rappelle quelques minutes plus tard, pour proposer une date et là aucune réponse. Je tente à nouveau le jeudi puis le vendredi sur les deux numéros indiqués sans succès. Je décide de laisser mes coordonnées sur un répondeur sans message automatique d'accueil, espérant naïvement être rappelée dans la foulée. QUE NENNI. Pas un signe de vie entre temps. Pratique plus que discutable pour du haut de gamme tout de même, je demeure dans l'attente, ma cliente toujours tenue en haleine devant ce silence de mort.

Arrive le samedi 19h, soit 3 jours plus tard, et toujours aucune nouvelle.

Conclusion, si vous pouvez vous permettre d'avoir une boutique ayant pignon sur rue, assurez vous de pouvoir vous offrir les services d'un accueil téléphonique à la hauteur de votre notoriété. Vendre des robes à plus de 4000€ devrait vous permettre ce luxe que d'autres maisons de couture n'ont pas, mais qui en revanche détiennent un sens inné de la qualité de service haut de gamme.

Ce type d'incident n'est pas un cas isolé malheureusement. Savoir vendre ne suffit pas il faudrait un tant soit peu penser au service et à l'accueil de la clientèle. 

Cette enseigne n'en est pas à son premier litige puisque une jeune mariée a connu des déboires malheureux pour cause de mauvais conseils pris auprès de la créatrice elle-même et s'est vue repartir avec une robe de mariée mal ajustée dont les finitions étaient bâclées et trés loin des 3500€ qu'elle lui avait coûtée !

Vous avez vécu une mésaventure similaire ? Partagez là avec nous, cela est toujours constructif pour les futures mariées qui cherchent leur précieuse. 

Bon dimanche !